C’est (pas) vos oignons.

Publié le : 23/04/2018 15:05:19
Catégories : Bon à savoir Rss feed , Gastronomie Rss feed , Histoire de goût Rss feed

C’est (pas) vos oignons.

Les oignons jaunes, à la peau jaunâtre et à la chair blanche crémeuse, sont les plus courants. Ils sont aussi les plus populaires en cuisine car ils supportent la cuisson longue parfois nécessaire pour les soupes et les ragoûts.

Les oignons blancs, à la peau et chair blanches sont plus doux que les oignons jaunes et conviennent parfaitement pour les salades ou la cuisson.

Les oignons bruns se distinguent par un goût plus prononcé que les oignons blancs, mais surtout par une durée de conservation très supérieure

Les oignons rouges, facilement reconnaissables à leur chair rouge violacée, sont assez doux pour se manger crus dans les salades, mais on les utilise également souvent dans les plats cuisinés.

Les oignons verts, également appelés ciboules, sont des oignons non matures avec un bulbe semi-développé ou non formé. Finement tranchés, ils enrichissent les salades ou les les plats asiatiques.

Les échalotes, souvent confondues avec les oignons verts, ont une saveur délicate, mais distincte et délicieuse, qui définit de nombreuses sauces et plats braisés français.

Les oignons doux, dont il existe de nombreuses variétés, ont la peau blanche ou beige et sont généralement plus gros et parfois plus plats que les oignons jaunes classiques. Ils se consomment crus dans les salades ou cuits au barbecue.

Il existe même un A.O.P.: c’est l’oignon de Roscoff qui se reconnaît à sa couleur rosée et à sa présentation en tresse. Cultivé sur la pointe bretonne à  proximité de la mer, il est cueilli en août et se conserve ensuite 9 mois, sans traitement chimique.  Il développe un goût complexe à la fois sucré et piquant.  

Partager ce contenu